Guide du PVT

Bilan 6 mois de PVT

Hello la team,

J’espère que vous allez bien. Comme prévu je vous partage mon article « bilan 6 mois de PVT au Canada » ou plutôt 7 puisque je suis arrivée à Toronto le 08/05/17… Bref nous ne sommes plus à un mois près…non ?

1. Les démarches administratives

Vous vous rappelez certainement de mon arrivée au Canada, mes premières démarches administratives (compte bancaire, abonnement téléphonique). Tout a été relativement simple. Aujourd’hui j’ai une carte de crédit pour bâtir mon fameux “historique de crédit”. J’ai également ma carte de santé de l’Ontario.

2. Ma deuxième recherche d’emploi

Vous avez peut-être vu mon poste sur ma recherche d’emploi. J’ai eu ma première expérience professionnelle Canadienne assez rapidement. Cependant, la recherche d’un poste dans mon domaine s’est avérée plus difficile. En effet, c’est après 4 mois, que j’ai décidé d’appliquer à des offres dans ma branche, c’est à dire « les achats » ou « la gestion de stock ». Ma principale difficulté a été le manque de temps. Il fallait concilier mes recherches, mes entretiens et mes horaires quotidiens de travail. Ce qui n’était pas du tout évident puisque je travaillais 45 heures/semaine voir plus. Il me fallait donc adopter une stratégie :

  •  L’organisation : Ma philosophie est que le temps se crée. Il y a 24 heures dans une journée, il suffit tout simplement de gérer son temps (par exemple réduire le temps de sommeil, appliquer pendant les heures de pauses, etc…)
  •  Le bénévolat : Contrairement à ma première recherche d’emploi, j’ai fait beaucoup plus de bénévolats. Je le faisais donc les week-ends. Je vous laisse imaginer mes semaines. Ce sont de superbes expériences, qui m’ont permis de rencontrer de nouvelles personnes et de développer mon réseau.
  • Linkedin : OMG Linkedin a été mon meilleur ami ces derniers temps. Je participais au forum et contactais des recruteurs.
  • Les conseillés en employabilité : J’ai découvert une agence appelée RDE (Maintenant renommée SEO) qui aide les francophones dans l’employabilité et l’entreprenariat en Ontario. Ils proposent de nombreux ateliers et formations (malheureusement je ne pouvais pas y assister vu mes horaires de travail). J’ai été suivi par une conseillère en employabilité qui m’a donnée de très bons conseils dans la rédaction de mon CV. Elle m’a aidé dans ma recherche et m’a été d’un soutien moral hors-pair. Vous ne pouvez pas imaginer comment cela m’a fait du bien surtout que j’ai mis près de deux mois à décrocher le job que je souhaitais.

J’ai eu des moments de doutes, de découragement, de fatigue, en résumé, je n’en pouvais plus. Heureusement, j’ai pu compter sur le soutien de mon entourage. Finalement, ça a fini par payer. J’occupe aujourd’hui un poste en « Supply Chain » (logistique, gestion de stock) dans une compagnie Canadienne. Et je suis totalement épanouie.

Je vous raconte cela pour vous dire qu’avec de la persévérance et de la détermination, on y arrive.

3. Vie sociale

Je vis toujours dans ma colocation. Je les aime mes colocs. On vit comme une petite famille, et je remercie le Seigneur de m’avoir mis dans “la coloc du bonheur”. J’ai mon petit train-train, ma salle de sport, mes repères, mon équilibre (voyages, des matchs de baskets, concert). Les fêtes de fin d’année approchent et je vous avouerai que le marché de Noël de la France me manque. Je ne vais pas me plaindre puisque vous le savez peut-être j’ai de la famille ici. J’ai juste hâte de découvrir ce Noël qui sera certes différent mais tout aussi Joyeux.


Sandra L

Tags:

2 comments

  1. Cool article Sandra ! Je m’y reconnais un peu. Bonne continuation 🙂

    1. Merci Coralie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *