Guide du PVT

Ma recherche d’appartement à Toronto

Hello la team, comment allez-vous ? Aujourd’hui nous allons parler de ma recherche d’appartement à Toronto. Pour résumer, ça a été : “la galère” . Laissez moi vous raconter pourquoi.

1. Du rêve à la réalité

Il faut dire que j’ai été très chanceuse puisque dès mon arrivée à Toronto, je vivais chez ma famille. Cela m’a permis de mettre de l’argent de coté et surtout de prendre mon temps pour trouver un logement qui me correspondait à un prix raisonnable.

Comme je vous le disais, j’ai obtenu mon emploi 3 semaines après mon arrivée à Toronto (voir mon post sur ma recherche d’emploi à Toronto).  Je pensais donc qu’avec mon contrat et la lettre de mon employeur, ma recherche serait facile… Pfff, détrompez-vous.

J’ai commencé mes recherches toute confiante. J’avais surtout des critères bien définis:

  • habiter à Downtown (centre ville)
  • dans un condo. Pour ceux qui ne savent pas les condos (diminutif du mot Condominium) sont les appartements  que l’on trouve dans les grands buildings récents du centre ville de Toronto particulièrement, avec un certain confort et des services comme rooftof, salle de sport, piscine, salle de reception et surtout de grandes fenêtres en verre qui rendent votre appartement très lumineux.

J’ai vite déchanté quand j’ai vu les prix des ces appartements en location. Il fallait compter environ  entre $1200 et $1800  pour une chambre salon ou encore un studio.

Je suis donc revenue à la réalité et j’ai revu mes critères à la baisse.

2. Les critères à pendre en compte lors de la recherche de logement

Une fois redescendue sur terre, je me suis posée les bonnes questions et surtout j’ai dressé une liste de mes dépenses pour établir un budget loyer :

Ce sont des estimations et encore une fois tout est relatif. On aura l’occasion de parler du coût de la vie à Toronto dans un prochain post.

Une chose est sûre, comparé à mon salaire, il me fallait un loyer compris entre $800 et 900$ pour un début.

PS: Pour vous donner une idée, le salaire de base est d’environ  $12 ou $13 brute de l’heure ce qui correspond à environ $1900 brute le mois (soit $1600 net environ pour 40h).

Je vois votre sourire, non pas la peine de demander, je ne vous dirai pas mon salaire. HAHAHA

Bref vous l’aurez compris, tout dépend de votre salaire. Si vous avez un bon budget , vous n’aurez pas de problème. Mais avec un budget plus restreint ca devient compliqué.

3. Ou chercher ?

A. Internet

Voici quelques sites qui fonctionnent bien pour rechercher un logement et que j’ai utilisé pour ma recherche de logement:

J’ai utilisé  également quelque sites  plus spécialisés pour les chambres en colocation comme:

  • Easyroomate: seules les annonces basics seront visibles pour voir les annonces des membres payants il faut payer.
  • Roomster:  également payant $3/la semaine (N’oubliez pas d’annuler car c’est tacite reconduction, je me suis faite avoir LOL)​

Personnellement, je vous conseillerai de payer que si vraiment vous êtes dans une situation de détresse parce que payer pour des annonces… Vous pouvez trouver sans payer meme si cela prend du temps.

Il y a également les groupes Facebook:

  • Bunz Home Zone: c’est le plus populaire d’entre eux. On trouve de bonnes annonces mais il faut être très rapide pour être parmi les premiers à contacter les annonceurs car ça va très très vite.
  • Il existe d’autres groupes Facebook moins populaires que Bunz sur lesquels j’ai trouvé de bonnes annonces comme:
    • ​Houses/Apt/Flat/Rooms for rent/sale or lease in Toronto ON,Canada
    • Toronto Rooms for Rent (Ryerson, George Brown, University of Toronto)
    • Toronto (G.T.A.) House/ Apartment For Rent
    • Rent a Room in Toronto – House/Property/Home/Flat/Apartment/Accommodation
    • Toronto Rent a room/apartment/house/condo/property/flat/roommate
    • Toronto apartments for rent

Vous l’avez compris, je passais mes soirées sur internet à essayer de dénicher la perle rare. Les studios (bachelor) dans mon budget ne me plaisaient pas du tout. Et ceux qui me plaisaient, étaient bien évidemment au dessus de mon budget. Je suis donc passée à l’étape 2.

B. A pieds

Oui vous avez bien compris, je marchais dans les quartiers où je souhaitais habiter à la recherche des fameuses affiches ” for rent bachelor or 1bedroom”. Dès que j’en voyais une, je me dirigeais vers l’office du building pour demander à visiter. A chaque fois, je tombais sur des logements bien au dessus de mon budget. Je suis donc passée à l’étape 3.

C. le networking

Encore une fois, il revient ce mot: le networking. Oh, oui vous le verrez très souvent dans mes articles, je le répète c’est la base. J’ai donc commencé à en parler autour de moi. J’ai été touchée par la générosité de tous mes propres, mes amis, mes collègues qui m’appelaient ou m’envoyaient des annonces dès qu’ils repéraient des logements près de chez eux. Au passage, merci à tous 😉

4. Les problématiques rencontrées :

Vous devez certainement vous demandez pourquoi je disais en introduction que ma recherche d’appartements avait été “galère”. Voici les raisons:

– les appartements partaient à une vitesse: lorsque je voyais des chambres en colocation à un prix raisonnable surtout sur Facebook le temps d’appeler, je n’étais pas la première pour la visite. Bien évidemment, l’appartement me passait sous le nez.
– “credit check “(l’historique de crédit ): généralement au Canada pour louer un appartement on vous demandera :

  • le premier et dernier mois de loyer,
  • la lettre de l’employeur (quelques fois)
  • ou encore et le fameux historique de credit (quelques fois).

Je ne sais pas si c’est moi, mais ils me demandaient tous ce fameux historique de crédit. Je devais expliquer que je venais d’arriver. On m’a même demandé un jour mon “statement”, c’est à dire mon état de compte.

Bref, j’étais saoûlée. J’en avais marre et tout le monde me disait: “pourquoi tu as du mal à trouver? C’est super facile pourtant ” LOL

Comme quoi chacun a son histoire personnel. Apres 3 semaines, j’ai fini par trouver grâce à Dieu sur Facebook, une chambre en colocation à $650 à High Park proche de downtown (Sur la carte ci dessous c’est le quartier de WEST END). Pour un début c’est excellent, je suis plutôt contente. Comme quoi, avec de la persévérance on y arrive.

source wikivoyage

Mes conseils dans votre recherche de logement à Toronto:

– visiter les quartiers et alentours surtout si vous ne connaissez pas le quartier
– prévoyer un bon budget pour payer le premier et dernier mois de loyer
– regarder sur internet si le logement est correct et s’il n’y a pas de ” bed bugs report “(punaise de lit)


Sandra L

Tags:

2 comments

  1. Salut Sandra,
    Je découvre ton blog et je l’adore! C’est une mine d’informations très utile, quand on prépare son voyage comme moi!
    Je vais arriver à Toronto début 2019, avec une RP 🙂
    Je continue de découvrir ton blog et te poserai surement qq questions très vite!
    Take care

    Sandrine

    1. Merci Sandrine. Avec plaisir n’hésite pas si tu as des questions. Bonne préparation et à très bientôt 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *