Guide du PVT

Ma recherche d’emploi à Toronto en 10 points

Hello la team,

Comment allez-vous ? Bien, j’espère. Aujourd’hui, je vais aborder un thème qui intéresse beaucoup de personnes et surtout les potentiels expatriés au CANADA : ma recherche d’emploi à Toronto.

1. Le CV/resumé au format Canadien

Oui c’est la base, le CV (appelé ici résumé). Il faut absolument le faire aux exigences canadiennes ( sans photo, sur deux pages..). Je me suis aidée d’exemples de résumés sur indeed ou Monster. Il y aussi des centres qui aident les francophones en Ontario :
Le Centre Francophone de Toronto:
La Passerelle IDE (Intégration et Développement Economique). Personnellement, j’ai contacté le centre IDE et j’ai bien été conseillée par téléphone. Je me suis même inscrite à une session d’informations mais je n’ai pas pu y aller. J’ai reçu cependant de très bons témoignages d’amis “PVtistes” sur leurs ateliers.

2. Postuler avec un numéro de téléphone Canadien

J’ai remarqué que lorsque je postulais depuis la France avec mon numéro de téléphone français, je n’avais aucun appel. Dès que j’ai actualisé mon resumé avec mon numéro Canadien, j’ai eu directement des appels. Ce qui m’emmène à mon autre conseil, soyez prêts à passer des interviews (entretiens) par téléphone dès que vous postulez.

3. Où chercher ?

  • Internet:

J’ai postulé sur pas mal de sites comme Indeed, Kijiji, Workopolis, Craigslist ou encore Monster. Sans oublier Linkedin qui fonctionne très bien ici.

  • Le réseautage (Networking)

Comme partout le réseau est important et particulièrement ici. Il faut sortir, rencontrer du monde. Pour la petite anecdote, j’ai accompagné un ami visiter un appartement. J’ai bien sympathisé avec la jeune fille qui quittait son appartement. Et de là, je lui ai dit que j’étais en pleine recherche d’emploi, elle a pris mon Cv et Bim j’ai décroché un entretien grâce à elle. D’ailleurs si tu lis ce poste, merci S……

Tout ça pour vous dire que le réseau est super important car de nombreux emplois ne sont pas publiés : “le fameux bouche à oreille”.

Attention le “réseautage” ne fonctionne pas que dans un seul sens, c’est-à-dire que si vous aussi à votre tour vous pouvez aider une autre personne; si vous entendez une offre d’emploi , faites-le. Le réseau, c’est une entraide et un échange.

Il y a aussi les forums comme immigrer.com, pvtistes ou encore les groupes Facebook. J’ai d’ailleurs décroché un entretien grâce à une annonce sur un groupe Facebook, une française qui quittait son emploi…

Il y a également les “meet up”, idéal pour créer son réseau. Vous rencontrez des gens autour de passions communes. C’est très sympa, je suis une adepte de “meet-up”, je recommande 😉

  • Les agences de placement:

Il en existe pas mal…Personnellement, elles ne m’ont pas réellement aidé. Mais quand on arrive et qu’on cherche du travail, on frappe à toutes les portes.

4. Dans quoi chercher au début?

Tout dépend ce que vous souhaitez. Personnellement, j’ai cherché les jobs de “Customer Service” dans les banques ou les centres d’appels puisque j’ai pas mal d’expériences en conseil à la clientèle.

5. Les difficultés que j’ai rencontrées

Pour ma part, les difficultés rencontrées ont été au niveau de l’expérience Canadienne. A chaque entretien ou presque, l’on me demandait si j’avais déjà travaillé au Canada. Je devais donc justifier que je venais d’arriver.

Deuxième difficulté, le permis de travail temporaire. Certains employeurs peuvent être réticents du fait que le permis de travail soit temporaire. A vous de les rassurer et de leur expliquer le PVT.

6. Mes points forts

Mon premier atout a été mon expérience à Londres. Oh oui, cette expérience a été un véritable atout puisque j’avais déjà des bases en anglais et les employeurs se sentaient rassurés.

Mon deuxième point fort, je parle français. Parler français dans une province anglophone est un véritable avantage car vous pouvez postuler à tous les emplois destinés aux bilingues. Donc lancez-vous….

7. Comment ca marche ?

Je vous donne un exemple d’entretien que j’ai passé:
9h : je postule
10h: j’ai un appel et un entretien téléphonique très court, 15 min en général. Wouah super! J’ai un appel. Oh oui! Ne vous étonnez pas, ils appellent très très vite, le même jour voire le lendemain. Une fois, le premier entretien réussi, ils me proposent un deuxième entretien avec le manager.
Deux jours plus tard: entretien avec le manager. Il peut être plus ou moins long. Pour certains postes, j’ai eu des tests d’anglais. L’entretien se termine. “Merci Sandra , on vous rappelle dans 2 jours pour la réponse”. Euh comment vous dire, j’attends toujours…..On ne m’a jamais rappelé pour les réponses négatives. J’avais beau relancé, au moins pour avoir des retours et comprendre pourquoi je n’avais pas les postes. Rien…. A croire qu’ils sont gênés de te dire que tu n’es pas retenue, LOL.

Au début, j’étais super découragée et j’ai compris par la suite que c’était courant ici. Quand je n’avais pas de réponses, je devinais que c’était une réponse négative.

8. Le dernier bonus : le bénévolat

Comme je vous le disais, c’est très difficile sans première expérience canadienne. Le bénévolat peut être une solution. J’ai été bénévole dans l’école de mes neveux. Ca peut paraître minime mais ils apprécient ça ici.

9. Mes conseils

Les conseils que j’ai à vous donner:
– N’ayez pas peur de démarrer par le bas, une fois la première expertise acquise, vous pourrez chercher dans votre branche.

– Soyez motivés et ne vous découragez pas.

– Pour certains emplois, je vous conseille d’enlever vos diplômes, les recruteurs peuvent être effrayés si vous êtes sur qualifiés pour le poste.

– Préparez vos entretiens, renseignez vous sur les entreprises.

10. En combien de temps ai-je décroché mon premier job Canadien?

J’ai décroché mon premier job Canadien après plus de 20 entretiens, des tests d’anglais et 3 semaines après mon arrivée. Ce n’est certes pas dans ma branche mais c’est un début.


Sandra L

Tags:

8 comments

  1. Bonjour Sandra,

    Tout d’abord merci pour ton témoignage.

    Pour ma part je travail actuellement à Paris dans une agence d’événementiel et j’arrive à Toronto dans une semaine avec le PVT en poche !

    J’ai quelques questions :
    – Quel est le transport le moins onéreux et le plus pratique à Toronto d’après toi ? Dois-je prendre l’abonnement pour le métro ?
    – J’aimerai trouvé un emploi assez rapidement, peu importe le domaine (restauration, call center…) cependant je n’ai pas un super niveau d’anglais, j’espère que ça ne sera pas trop compliqué pour moi, as-tu des conseils à me donner ?

    Merci bcp,

    Léa

    1. Bonjour Léa,

      Félicitation pour ton PVT ! Pour répondre à ta question relative au coût du transport, tout dépendra du lieu où tu habiteras.

      Si tu vis à Toronto, la compagnie de transport s’appelle « TTC ». Si tu es en dehors de la ville (dans le Grand Toronto Area), la carte à utiliser est une « carte presto ».

      Tu trouveras toutes les informations ici.

      Pour le travail, no stress, il y a pas mal d’organismes qui aident comme la SEO etc… Et si tu as des questions à ton arrivée, bien sûr, n’hésite pas 😉

      Bonne préparation et à très bientôt

      Sandra

      1. Hello Sandra,

        Je ne suis pas bilingue j,ai un niveaux intermédiaire cela poserais un problème pour trouver du travaille ?

        cdl

        Sonia

        1. Hello Sonia,

          Je ne connais pas ton niveau en Anglais, mais sache une chose on est tous passé par là moi la première. C’est totalement faisable, avec de la motivation on y arrive 😉

          1. J’ai quand même qq questions pour toi Sandra 🙂
            Tu es en PVT et tu as trouvé relativement rapidement du boulot, right?
            – Dans quel domaine es-tu?
            – Comment toi tu as trouvé?
            – Est-ce loin de chez toi?

            Merciiii

          2. Coucou Sandrine, moi j’ai trouvé via internet Et je suis en supply chain logistic. Je travaille à Mississauga et j’habite à Toronto. J’ai quand même une heure de trajet par jour mais bon c’est un choix. J’aime le centre ville je ne veux pas déménager à Mississauga lol

  2. C’est rassurant, merci pour ces infos 🙂
    J’ai vraiment hâte d’arriver

    Sandrine

    1. 😊😊😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *