Voyages

Mon expérience Londonienne

Hello la team,

Aujourd’hui, je vous écris un article sur mon expérience en Angleterre. Vous vous demandez certainement pourquoi j’ai été à Londres. Laissez moi vous expliquer.

Apres ma remise de diplôme, je me suis vite confrontée à la réalité du marché de l’emploi et j’ai réalisé l’handicap de ne pas être bilingue. J’ai donc décidé d’aller à la source de l’anglais direction Londres.

Plusieurs personnes m’ont demandé comment étaient mes premiers jours, et surtout comment a été cette expérience. Je vous explique tout cela dans cet article.

Mes premiers jours à Londres

J’ai commencé comme ” fille au pair” mais je n’ai pas eu une excellente expérience. Pour être honnête, j’ai quitté ma famille au pair après 2 semaines. Il était hors de question que je rentre en France sur un échec. J’ai donc cherché d’autres solutions.

J’ai dormi à l’hôtel les premiers jours, la première étape était donc de trouver un logement, dans cette ville que je ne connaissais pas avec une langue que je ne comprenais pas très bien.

Mon grand ami a été internet ;). J’ai donc trouvé ma colocation sur le groupe facebook des français à Londres. Je me suis rendue compte plus tard qu’il avait d’autres sites comme “Gumtree”.

Petite astuce: si vous cherchez un appartement à Londres n’hésitez pas à regarder ce site “Gumtree” également. Attention aux arnaques comme partout, visitez toujours les appartements avant de payer quoique se soit.

En deux jours, je trouvais ma chambre en colocation le bonheur. Il me fallait payer le premier mois de loyer, la caution et les frais d’agence. Si vous voulez avoir une idée, j’ai payé:

650 £ de 1er mois de loyer (pour une chambre double en colocation , charges incluses)
325 £ de caution (équivalent à deux semaines de loyer)
80 £ de frais d’agence
—————————————————————————————————————
1055 £ Total

Oh oui je vous vois crier au vu des prix. Je confirme Londres est cher. Je voyais mes économies fondre à vue d’oeil, il me fallait trouver du travail et vite…..

Les papiers à préparer parallèlement à la recherche d’emploi:

Pour trouver du travail en Angleterre il faut :

  • Un numéro d’assurance nationale (NIN en Anglais) pour être déclaré. Pour obtenir ce numéro, vous devez appeler le “job center”, prendre un rdv. A la suite de ce RDV, l’on vous remettra un numéro provisoire avec lequel vous pouvez travailler, le définitif parvient par la poste.
  • Un compte bancaire pour être payé.

Les trois outils qui m’ont aidé dans mes recherches d’emploi:

  • Internet (surtout indeed)
  • Le porte à porte: eh oui je faisais du porte à porte avec mon CV. J’y allais au culot.
  • Le réseau “networking”: il faut créer son réseau. Dès que je rencontrais des gens, je leur demandais des conseils et astuces. D’ailleurs c’est grâce à mon ancien colocataire, que j’ai décroché mon travail dans une pâtisserie en vente.

Comment j’ai appris l’anglais?

Vous n’allez peut être pas me croire mais je n’ai pris aucun cours d’anglais. J’ai appris l’anglais :

  • Premièrement grâce à mes colocataires: l’avantage de la colocation est de ne pas se sentir seule et d’apprendre l’anglais. J’ai eu beaucoup de chance car mes colocataires étaient adorables. Nous vivions comme une famille. Ils m’ont beaucoup aidé à améliorer mon anglais
  • Ensuite, je me suis créée un environnement totalement en anglais : je me forçais à regarder la Tv en anglais, avoir des amis anglais. Au passage, le boyfriend Anglais c’est un petit plus. LOL
  • Enfin mon travail. Mon travail m’a énormément aidé rien de mieux que d’être en contact avec les clients pour apprendre l’anglais et s’habituer à différents accents.

Londres VS Paris

Avantages :

  • La vie bouge, j’ai découvert les magasins ouverts 24h / 24.
  • Les gens sont très courtois. Par exemple, dans les magasins, vous entendez: “salut ma chérie”, “prenez soin”. Ils te disent tout le temps “désolé”, “désolé” même quand ce n’est pas de leurs fautes. LOL
  • Quel que soit le travail que vous faites si vous travaillez bien, votre travail est apprécié et reconnu.
  • Il y a moins de charges administratives pour trouver du travail ou un logement.
  • Cette ville est géniale pour le shoopping: la célèbre rue oxfrod était ma deuxième maison ahah.
  • Vous vous sentez libre de faire ce que vous voulez que personne ne vous regarde ou ne vous juge.

Inconvénients :

  •  Je travaillais beaucoup avec des semaines pouvant aller à 45 heures/semaines, et des journées de 12 heures de travail parfois.
  • Je n’avais que 30 minutes de pauses: Oui, vous avez bien entendu, je n’avais que 30 minutes de pause déjeuner.
  • Je travaillais pendant les jours fériés
  • Le coût de la vie (location d’appartement et le transport) est élevé

Ce que je n’oublierai jamais:

  • Mon 26ième anniversaire : oui j’ai vécu mon anniversaire à Londres. Mes amies m’ont fait une superbe surprise. Quand des gens que vous connaissez depuis à peine deux mois prennent le temps de vous organiser une surprise, j’ai été très émue.
  • J’ai rencontré des amies géniales et de toutes les origines
  • J’ai vécu le « Brexit » : oui le 24 juin 2016, le jour où l’Angleterre est sortie de l’Union européenne. Fait historique que je n’oublierai jamais.

Conclusion: Comment Londres m’a changée?

1. J’ai appris à travailler du lundi au dimanche, jours fériés inclus, jusqu’à 45 heures par semaine.
2. J’ai appris à sortir de ma zone de confort, et vivre sans ma famille, mes amis
3. J’ai amélioré mon anglais
4. J’ai pris confiance en moi et maintenant, je sais ce que je veux et je sais surtout ce que je ne veux pas
5. J’ai une soif de découvrir de nouveaux pays. C’est pourquoi, je n’ai pas peur d’aller au Canada


Sandra L

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *